« Comment fonctionnent les arbres » par M Gambier du GDEAM le 07 08 2018

Ces « plantes ligneuses » existent depuis 400 millions d’années, leurs troncs sont depuis devenus du charbon, ils font aujourd’hui du papier. 137 espèces sont connues en France sur les 60 mille de la planète. De différentes tailles, volume et longévité… jusqu’à 10 mille ans, les arbres présentent aussi différents type de racines, pivot, faisceau…mais tous ont une même sève brute ; elle monte aux feuilles l’eau et les minéraux puisés par les racines. Enrichie en glucides par la photosynthèse elle devient une sève élaborée, descendante. Echanges gazeux de la respiration, échanges d’eau par la transpiration et l’évaporation… jusqu’à 500 l par jour pour un saule têtard, sont les autres fonctions vitales des arbres, un intérêt dans l’assèchement des sols. Les mycorhizes, nodosités et autres artifices permettent encore leur croissance sur différents types de terrains. Leurs divers modes de reproduction nous sont ensuite clairement décrits et illustrés par M Gambier. De la végétative par marcottage, boutures et drageons à celle plus complexe par les fleurs des gymnospermes et angiospermes. Le vent et les insectes… sont alors nécessaires à la pollinisation, de même à la dissémination des graines, aidant ainsi l’espèce dans sa conquête d’espaces plus éloignés. Le bois de « compression » dans le tronc confirme encore, dans l’anémomorphisme, une autre adaptation…

1/1
APH
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now