Eglise de Lacres et Manoir de Séquières : 14 08 2018

Une vingtaine de voitures s’aligne de part et d’autre de la route principale du hameau ; leurs passagers s’avancent en procession, dans un cortège de palabres où chacun s’épanche sur la brillante humeur du temps. Le tour de l’église, embase en grès, découvre une partie ancienne tout en pierres de taille aux puissants contreforts et une d’un autre âge, en pierres briques et rognons de silex, disposés en damiers. L’assemblée, ensuite assise à l’intérieur, profite de la fraîcheur de l’ombre et d’un sermon sur la pierre guérisseuse de St Fiacre. Ce patron des jardiniers, représenté ici avec sa pelle, semble avoir souvent été épargné de la destruction par les protestants - ajoute un érudit sur le sujet. Sur la Verte Voie, des juments suitées font parler d’elles, robe blanche et croupe rebondie font l’élégance de leur maternelle candeur. Un chemin redescend le flot de fidèles qui s’étire recueilli sous un tunnel de verdure. Après l’église et l’école, voici le Manoir de Séquières, habilement et récemment rafraîchi, il est ainsi réhabilité : une tour en maîtrise l’entrée et une série de dépendances a été réaffectée en habitat. Une image de la « charpente » en briques concerne la grange de cette jadis ferme importante du Seigneur de Séquières…  

APH
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now