"Symbolique de la Rose" J.J. Claustriaux - 18 janvier 2019

Sous la forme de cinq tableaux illustrés, le conférencier rassemble des propos sur la symbolique d’une fleur merveilleuse qui lui est chère : la Rose.

Le caractère subjectif de certains symboles est aussi mis en cause par des éléments probants.

Le premier tableau évoque l’origine de la Rose et de sa plante le rosier, par l’évolution de l’églantier, il y a 50 millions d’années, à aujourd’hui. Il décrit également la grande diversité des variétés de roses : partant de la légende de la rose blanche qui rougit… de pudeur, en passant par une rose miniature et  grâce au voyage de la rose des vents à celle des sables… une histoire qui pour maintenir avec humour l’attention conduit aussi à l’arth-rose !

Le deuxième tableau est consacré au langage de la Rose, notamment, son symbolisme autour des couleurs : la blancheexprime la pureté et la virginité, secrète et silencieuse tandis que la rougede l’ardeur du désir, de la fécondité lui serait presque complémentaire, confirmant la légende. Lejaune de la joie et du pardon parfait le rosede la beauté. Modestepêche, fascination orangevirent au coraildu désir puis au pourprede la passion qui conduit au mauvede la tristesse et au bleude l’inaccessible.

Avec le troisième tableau, on emprunte progressivement la route du sacré en évoquant la spirale des pétales associée au nombre d’or… à la suite de Fibonacci… La Rose participe aux légendes des mythes anciens notamment de Vénus, dans les religions  notamment le christianisme avec le sang du Christ.

Le quatrième tableau est consacré à la Rose au travers des mouvements des idées. Il débute par une guerre, celle des deux Roses, celle rouge des Lancastre et celle blanche des York devenues, par un mariage, celle blanche et rouge des Tudor sous Henri VII. Il se poursuit avant d’aborder la Rose et les Rosières, par la Rose et  les Rosati, la Rose et la Franc-Maçonnerie, ainsi que  la Rose et le Rosicrucianisme.

Le cinquième tableau devient plus artistique. Il est consacré à ceux qui ont si bien mis la Rose à l’honneur : les écrivains (Ronsard…), les compositeurs, les interprètes, les peintres (le célèbre Redouté) et les bâtisseurs des rosaces de nos cathédrales... 

Enfin, le rideau se ferme lentement en célébrant l’amour, la pureté et la beauté de la Rose avec un adieu musical bien orchestré.


APH
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now